Pollution et beauté : comment protéger et nourrir sa peau au quotidien ?

De nos jours, plus de 90% de la population mondiale respirent à l’air pollué. La pollution a des effets nocifs sur la santé de la peau et risque de l’abîmer. Étant un organe de revêtement permettant de protéger contre les agressions extérieures, la peau fait l’objet de toutes les attaques du quotidien telles que le changement climatique, les rayonnements solaires (les ultra-violets et les infra-rouges), et surtout la pollution.

Qu’est-ce que la pollution ?

Actuellement, les impuretés sont très présentes dans l’environnement. La pollution est une dégradation de l’environnement par des matières dangereuses qui entraînent un grave changement menaçant la vie de tous les êtres vivants de la nature. Ce qui fait qu’elle est un phénomène universel à plusieurs formes parmi lesquelles on peut citer : la pollution du sol ou la pollution de la terre, causée par le jet dans la nature, des déchets industriels. Il y a aussi la pollution de l’eau, générée par des déchets jetés dans les lacs, la mer, etc. La pollution atmosphérique ou la pollution de l’air, qui a altéré la qualité de l’air à cause des gaz polluants provenant des moyens de transport et des usines. De ce fait, elle est responsable d’innombrables problèmes de la peau.

Comment la pollution altère la peau ?

La peau joue un grand rôle sur le corps humain, comme tous les autres organes d’ailleurs. Cependant, l’air transporte des polluants engendrant des impacts décuplés sur elle : l’apparition prématurée des rides (vieillissement cutané), des réactions cutanées (allergies, peaux sèches, acnés, …). Cette contamination affaiblit le film protecteur du corps humain. En outre, elle amplifie de divers effets désagréables courants, notamment des rougeurs, des points noirs, imperfections inhabituelles, picotements, hyper-sensibilité. Par conséquent, il est indispensable de protéger sa peau de la pollution et en prendre soins.

Comment protéger sa peau de la pollution ?

La pollution est une véritable menace pour la santé cutanée. Pour protéger sa peau de la pollution en évitant sa dégradation causée par des impuretés, il suffit d’adopter une bonne pratique de soin au quotidien, plus particulièrement sur la partie la plus exposée, le visage. D’abord, le nettoyage. Nettoyer la partie la plus exposée de la peau matin et soir, avec de l’huile et lingette nettoyante de préférence, s’avère indispensable. Ce geste permet d’éliminer les particules déposées sur la première couche du visage. L’utilisation d’un nettoyant doux, qui élimine toutes impuretés invisibles, est obligatoire, selon chaque type de peau. À l’aide d’un exfoliant, il est nécessaire d’exfolier la peau, une ou deux fois par semaine, afin d’éliminer les peaux mortes et les résidus des impuretés. Ensuite, il faut nourrir et hydrater la peau. C’est une étape essentielle pour récupérer le film hydrolipidique, en buvant 1,5l d’eau par jour et en utilisant des actifs riches et puissants. Respecter ces étapes suffit pour conserver la peau saine, éclatante et résistante, autrement dit la beauté.

Street Art : les villes d’Europe qui se démarquent
Les applis pour faire des rencontres facilement quand on habite une grande ville