Vélos électriques : comment fonctionnent-ils ?

vélo électrique

Le vélo électrique est en train de prendre du terrain dans les rues des grandes villes. Désormais, la majorité de la population commence à l’utiliser pour diverses raisons. Ce moyen de transport limite l’émission de gaz carbonique dans l’atmosphère. Il est aussi moins cher par rapport aux autres véhicules. Le vélo électrique vous permet aussi de vous déplacer facilement en ville, tout en faisant votre séance de sport quotidien. Mais vous devez connaitre les bases du vélo avant d’en acheter un. Ainsi, comment fonctionne un vélo électrique ?

Le mode de fonctionnement de chaque élément d’un vélo électrique

Votre vélo à assistance électrique est composé de 3 éléments majeurs. Le moteur, la batterie, et le capteur. Ces éléments ont leur mode de fonctionnement spécifique pour faire avancer votre machine.

  • Le moteur : l’emplacement du moteur varie en fonction du modèle, mais aussi du mode d’utilisation de votre vélo électrique. Il a pour objectif de contrôler l’accélération de votre vélo. Le moteur va donc vous donner un peu plus de vitesse dans les trafics, et vous permet de parcourir une distance considérable en un rien de temps. Mais n’oubliez pas que votre moteur est limité à 25 km/h. C’est la réglementation européenne pour les vélos électriques. N’essayez pas de modifier le moteur de votre vélo, car vous risquerez de lourdes peines, en plus d’abimer votre moteur.
  • La batterie : comme toutes les machines électriques, la batterie est nécessaire pour alimenter votre vélo durant ces heures d’utilisation. En moyenne, vous aurez une autonomie de 6 heures maximum. La consommation de votre batterie dépend de votre rythme de pédalage, ainsi que l’état des routes que vous voulez parcourir.
  • Le capteur : ce dernier élément contrôle votre mode de conduite durant votre trajet. Il permet de démarrer le moteur au premier coup de pédale. Une fois en route, le capteur modélise aussi votre vitesse, en fonction de votre rythme de pédalage. Vous pourrez donc profiter d’une assistance efficace pour mieux cadencer votre rythme. Cette option est très importante, surtout si vous conduisez un vélo électrique urbain.

Comment choisir son vélo électrique ?

  • L’emplacement du moteur : ce critère est très important pour déterminer la puissance de votre vélo. Un moteur sur votre moyeu arrière vous permet d’avoir un peu plus de stabilité sur la route. Par contre, l’emplacement sur le moyeu avant vous donne une bonne dose d’accélération. L’emplacement central est conseillé si vous voulez avoir une tenue de route inégalable.
  • Le type de capteur : privilégiez les capteurs à couple, car il vous permet d’avoir une assistance de conduite en temps réel, en fonction de votre rythme de pédalage.
  • Le type de batterie : les batteries en lithium sont les plus prisées par les adaptes du vélo électrique. Elles s’adaptent facilement à tous les modes de conduites.

Quels types de vélo électrique choisir ?

Le choix se fera en fonction de votre mode de conduite, et de votre trajet au quotidien. Si vous voulez faciliter vos déplacements quotidiens, le vélo électrique urbain est parfait pour vous. Elle a une autonomie et une vitesse adaptée aux rues des villes. Vous pourrez opter pour un vélo électrique pliant, que vous pourrez apporter partout, même dans votre bureau. Pour une conduite sportive, et pour découvrir plusieurs types de routes à part le bitume, n’hésitez pas à vous tourner vers le vtt électrique. Il possède les mêmes avantages qu’un VTT classique, sauf que vous aurez une assistance électrique pour améliorer votre expérience sur la route.

Mobilier urbain : pourquoi est-il si important ?
Entreprise : comment mettre en place un plan de mobilité ?